De Saint-Jean-de-Losne à Belle-Défense

 

C’est en 1793 que Saint-Jean-de-Losne devint Belle-Défense, nom qu’elle portera jusqu’en 1806. 

En novembre 1793, la Convention qui en 1792 avait succédé à l’Assemblée Législative rendait obligatoire l’emploi dans les actes publics et privés du calendrier républicain adopté le 5 octobre sur un rapport de Fabre d’Eglantine. L’année commençait à l’équinoxe d’automne et était divisée en 12 mois portant des noms suivant les saisons :

  • pour l’automne : vendémiaire, brumaire, frimaire ;
  • pour l’hiver : nivose, pluviose, ventose ;
  • pour le printemps : germinal, floréal, prairial ;
  • pour l’été : messidor, thermidor, fructidor.

Le 6 octobre était donc devenu le 15 vendémiaire an II.

L’adoption légale du calendrier républicain devait s’accompagner de changements de noms de localités commençants par « Saint », de prénoms chrétiens et de tout ce qui était de nature à rappeler la féodalité, la noblesse, les coutumes… C’est ainsi que le 24 novembre 1793, notre ville prit le nom de Belle-Défense qu’elle portera jusqu’en 1806.

En Côte-d’Or, une centaine de localités changèrent ainsi de nom dans notre région. Citons Saint-Usage devenu Bon-Usage ; Saint-Symphorien-sur-Saône : Bellevue-sur-Saône ; Saint-Seine-en-Bâche : Beauséjour ; Les Maillys : Mailly-les-Ormeaux.

A Saint-Jean, le 21 novembre 1793 (1er frimaire an II), le Conseil Général (Municipalité d’alors) assemblée en séance publique et permanente recevait les représentants de la Société Populaire venus demander le changement de nom de la localité qui rappelait « l’idée du fanatisme et de la superstition » et son remplacement par celui de Belle-Défense dû à l’héroïsme des habitants lors du siège de 1636. Sans débat, cette suggestion reçut l’approbation des conseillers. Dans son ouvrage « La Belle-Défense de Saint-Jean-de-Losne », l’Abbé Jules Thomas indique qu’au cours des assemblées des habitants, plusieurs noms furent envisagés mais finalement ce fut celui proposé par la Société Populaire qui reçut l’approbation générale.

Le nom de Belle-Défense resta celui de notre ville pendant 13 ans. C’est en 1806 que le Conseil Municipal fut saisi d’un projet de pétition du Maire Pierre Coste tendant à reprendre celui de Saint-Jean-de-Losne. Le 19 février, il adressait à Napoléon le Grand Empereur des Français « sa requête » dont voici un extrait : « Sire, le nom de Belle-Défense adopté dans un moment d’anarchie par lui seul attriste la pensée ; celui de Saint-Jean-de-Losne rappelle aux habitants des souvenirs propres à entretenir parmi eux cet ardent amour de la patrie, cet éclatant dévouement pour votre Majesté dont leurs ancêtres ont donné un si ardent exemple ».

Satisfaction fut donnée à cette supplique ; sur la feuille journalière de l’Empereur du 30 avril 1806 se trouve cette note : « le ministre répondra à la Ville de Saint-Jean-de-Losne en lui donnant son nom ». Ce fut le Préfet de la Côte-d’Or, Riouffe, qui en informa Pierre Coste le 6 mai 1806.

En reprenant son nom, notre Ville ne devait pas laisser tomber dans l’oubli celui qu'avait légué ses défenseurs en 1636 qui tous les 50 ans sont à l’honneur au cours des fêtes de la Gallas.

Suivant l’exemple de Saint-Jean-de-Losne, plusieurs localités demandèrent à reprendre leurs noms après l’Empire mais ce fut seulement en 1814 qu’une ordonnance de Louis XVIII rendit leurs noms d’origine à 69 communes de la Côte-d’Or dont Saint-Usage.